13 janvier 2022

Delirium Très Belge

 Un pote m'a parlé récemment de son dernier craquage (non partagé) en matière de jeu vidéo.  Sa description m'a fait penser à Moscow Discow de Telex.  Et, de fil en aiguille, je me suis réécouté un tas de vieux trucs délirants.

Petite sélection:

Moscow Discow.  Dans mon souvenir, c'était Tooot,Tooot et puis un truc qui est en fait le solo de "saxophone" de Marc Moulin en guise d'intro.  Me suis planté, mais ça n'a pas pris une ride.


 Zinno, avec un autre gusse de la RTBF (what's his name ?) et l'innénarable Janin.

Un autre habitué de la ReTeBe, Jean-Luc Fonck et ses calembours improbables ("J'ai fait le plein de Super, Jaimie dix litres").  Pour ceux qui avaient la télé il y a quarante ans, voire plus.


Tout ça, c'est magnifique...

Et pour finir, deux trucs plus légers.  Lio, qui, à seize ans, n'aura pas joué les innocentes question sucettes.  Moulin était encore dans le coup.

Et, c'est étonnant, pas Lou ("Qui n'a pas peur du...").




07 janvier 2022

Marché de niche

Pour les nikonistes équipés d'un D850 (mais peut-être que ça colle pour d'autres boîtiers aussi) qui font de la photo de studio en mode "tethered", çàd en envoyant les photos directement sur le PC via un logiciel comme CaptureOne ou LightRoom ou peut-être DarkTable (jamais essayé ce dernier), j'ai conçu un petit sabot qu'on visse sous le boîtier et qui permet de protèger le connecteur USB de l'appareil des accidents (genre marcher sur le câble).  Ca compte sur la friction. Le canal où passe le câble est prévu pour un câble orange de chez TetherTools.

Comme ce machin est prévu pour être imprimé en 3D, il faut soit avoir une imprimante, soit avoir un pote qui en a une.

Ca se trouve sur le site de Prusa.  Il y a un preview 3D de la pièce visible là-bas.


02 janvier 2022

Il est connu comme le Loup Blanc

Qui ça ?  Mais Geralt de Riv, bien sûr.

"White Wolf", figurine Andrea 54mm.  

Dix ans dans le placard, presque deux ans sur mon étagère (tout ça pour dire que ça date de bien avant la série sur Netflix).  Tout arrive à point à qui sait attendre...

La vue ne s'améliore pas, par contre :-/


24 décembre 2021

Vingt groupes en Vingt questions

Tant qu'on est dans les groupes de rock... suite à mon "taggage" par Imaginos pour sa vingtaine de questions...

Honnêtement, j'ai failli passer l'exercice.  Car, comme précédemment, ça risquait fort de ne pas être très original et surtout répétitif (car, non, il n'y aura pas vingt groupes).  Mais bon, il y a quand même peut-être un truc ou l'autre plus ou moins "ésotérique", donc voici le résultat du jury belge (tout en une fois) :


1/ le groupe du dernier disque que vous avez écouté
Altered Images.  Pinky Blue.  Pas forcément ce qu'on attend du Barbare 😄   


    
  

2/ le groupe de votre album préféré
Ca dépend fortement des époques.  Je ne suis pas sûr d'avoir encore vraiment un album préféré.  Mais il y a une quarantaine d'années, c'était incontestablement Blackout.  Donc Scorpions.


    
    
3/ le groupe que vous avez le plus offert
Scorpions aussi, au travers de compilations de balades.

    
4/ le groupe dont la musique vous reste en tête
Vu la réponse à la première question (Altered Images), essayez d'écouter "I could be happy" et de ne pas garder ça en tête ensuite 😏
(bizarrement, version "remix" sur l'album)


    
5/ le groupe de votre enfance / adolescence
Le groupe que j'ai aimé avant de vraiment découvrir la musique "de mon époque", c'était les Shadows.  J'y reviens encore de temps en temps (surtout avec la Strat').

   
6/ le groupe qui vous fait pleurer
J'ai beau me creuser, je ne vois pas.  Ou alors, faut faire dans le sarcasme...
    
    
7/ le groupe qui vous a fait aimer un genre
Pfff...  Moi, les genres...  On va dire Epica, pour le métal symphonique.

    
    
8/ le groupe que vous avez fini par apprécier
Pas facile...  Dans ma jeunesse, j'avais un pote fan de new wave, et comme beaucoup de ses coreligionnaires, de Robert Smith et sa bande.  Perso, je les ai toujours trouvés insupportables.  Mais il aura réussi à me faire découvrir Simple Minds au-delà des grands tubes.


   
    
9/ le groupe dont vous préférez un des dérivés
Je ne vois pas du tout.  On va détourner le bazar et dire que c'est Killing Joke, car la reprise de The Wait par Metallica était, AMHA, bien supérieure à l'original.


   
    
10/ le groupe que vous auriez aimé créer
Le mien.  Je ne me vois dans la peau de personne d'autre.
    
    
11/ le groupe dont vous parlez tout le temps
C'est sans doute Iron Maiden.  Même en images, en fait (on en reparlera peut-être un jour).


    
12/ le groupe que vous trouvez sous-estimé
Blue Öyster Cult.    


    
13/ le groupe qui vous redonne le sourire
Pour ne pas faire double-emploi avec "l'album pour les jours de pluie" du précédent questionnaire, on va dire Steve'n Seagulls.


   
14/ le groupe qui utilise un accessoire fun
Le premier truc qui me vienne à l'esprit, c'est BÖC et la célèbre cow-bell.
Mais je n'ai jamais vraiment compris pourquoi on en faisait un tel foin (et oui, je connais l'histoire).
Ma réponse sera donc AC/DC et sa cloche un peu plus encombrante.


    
15/ le groupe dont vous adorez les jaquettes d’album
Le problème, c'est qu'il y a des groupes dont j'adore *certaines* pochettes.  Ca serait plus facile avec "votre jaquette préférée" (la réponse serait Lovedrive, je suppose).  Alors, on va tricher un peu.  Blessed Virgins.  Un seul album studio.  La photo raconte une histoire, mais on ne sait pas laquelle.  Ca m'a toujours intrigué.  C'était le but, je suppose.



    
16/ le groupe dont vous adorez un musicien
Such a Noise.  Et le musicien n'est probablement pas celui auquel vous pensez.


   
17/ le groupe que vous avez le plus écouté
Ca dépend des époques.  Mais sur le long terme, BÖC ou Maiden, certainement.
    
    
18/ le groupe qui parle de thèmes qui comptent pour vous
Il y en a peut-être un, mais visiblement, je ne le connais pas.
    
    
19/ le groupe dont vous trouvez le look génial
Euh...  Abba ?  En tout cas pas tous les rigolos fardés qui sont partis d'un look Kiss et qui ont en fait une version trash.

 

[un petit OVNI en cadeau Bonux]

   

20/ le groupe que vous ne pouvez plus écouter
Y'en a un paquet...  Un des premiers à être entrés dans cette catégorie est Warlock.
Non, je ne vous mets pas de lien, forcément 😄


Sur ce, passez de bonnes fêtes 😉

16 décembre 2021

"Je m'présente, je m'appelle Henri..."

Rock Band: A Solo RPG Story Generator est un jeu (pas de rôle) pour celles et ceux qui ont toujours rêvé de fonder un groupe de rock et de devenir des vedettes planétaires... sans avoir les moyens de leurs ambitions.

Le principe est simple : à partir du moment où le groupe est fondé, chaque mois, on tire un événement aux dés, on choisit une action (dont peut éventuellement découler d'autres événements) et on s'invente une histoire pour coller à ces événements.

Le groupe évolue en "niveaux" en fonction du nombre de fans attirés ou perdus.  De groupe inconnu jouant dans le garage à des concerts de 100.000 personnes ;-)

Les règles sont très simples, l'essentiel du bouquin est composé des tableaux d'événements.

Perso, je trouve le jeu assez chouette, même s'il n'est pas sans défauts.  Le truc qui me plaît, c'est de devoir parfois me torturer les méninges pour inventer une histoire qui colle avec les tirages aux dés.  Et inventer des titres de chansons, surtout si elles sont composées à la suite de certains événements.  C'est facile au départ, mais après un moment, on souffre un peu :-)

 Alors, les défauts... D'abord, les choix du joueur sont assez limités.  On subit assez fort les... événements.

Ensuite, il y a un certain déséquilibre qui penche vers les conflits et les trucs tragiques.  Il est beaucoup plus difficile de se réconcilier avec quelqu'un que de s'engueuler avec lui au départ.  C'est une remarque que j'ai faite à l'auteur lors des playtests, et il m'a répondu que c'était voulu.  J'ai réussi à lui faire ramener le curseur un peu plus au centre, mais pas assez à mon goût.  C'est d'autant plus emmerdant que certains événements négatifs demandent de faire un test sous une caractéristique (pour le membre qui a le plus bas score).  S'il le rate, cette carac peut être réduite et il faut refaire un test immédiatement avec des conséquences plus graves si c'est à nouveau raté (ce qui est généralement le cas, vu les conditions).

Enfin, le jeu est limité par certains aspects.  Par exemple, le nombre de membres est décidé au départ et, si le line-up peut changer, pas question d'engager quelqu'un en plus ou de virer un membre sans le remplacer (perso, j'ai décidé de remplacer certains événements qui ne me plaisaient pas par ces possibilités). Impossible, par exemple, pour Adrien de donner un coup de fil à David quelques mois après avoir quitté le groupe pour qu'il demande à Stéphane s'il veut bien le réintégrer et que celui-ci dise, "ok, mais je ne vire pas Jean qui nous a bien dépannés", ce à quoi David répond "cool !  on pourra faire des harmonies de guitares à trois".  Et hop, trois gratteux à la place de deux.

Si vous voulez vous lancez (c'est tellement peu cher que c'est vite rentabilisé), je conseille de faire une "carrière" avec les règles telles qu'elles sont fournies, de voir ce qui ne vous plaît pas et de faire quelques adaptations pour vous lancer dans un nouveau groupe.

Et pour que le plaisir soit complet, je pense qu'il faut faire un "mois zéro", juste pour se raconter comment les membres du groupes se sont rencontrés/ont été recrutés et ont décidé de jouer ensemble.  Surtout que les dés peuvent vous faire quelques surprises : lors de ma première partie, à la première répèt', Alex le bassiste et Claire la chanteuse ont eu le coup de foudre au premier regard.  Ca s'est terminé à l'amiable quelques mois plus tard, lorsque Claire est devenue un sex-symbôle et qu'Alex a mal vécu la situation :-)

She was meant to be wild
He was nearly a child
[...]
Rock 'n' roll children


21 octobre 2021

Genius Shipping

 Pour les amateurs de GURPS et/ou Girl Genius de Phil Foglio, le JdR Girl Genius "powered by GURPS" vient de recevoir son financement participatif sur KS.

Mais les génies chez SJG ont décidé de faire les expéditions pour l'Europe depuis la Grande-Bretagne.  Visiblement, ils n'ont pas entendu parler du Brexit.  Quoique, vus tous les avertissements concernant les taxes, droits de douane et produits perdus si on refuse l'expédition.

Bref, je passe. Surtout depuis ma récente expérience où la douane belge m'a gentiment demandé 22€ pour un bouquin de 8€ (ils demandaient d'abord 21€, mais suite à ma réclamation, ils ont recalculé la taxe pour l'augmenter de 1€ ; jamais eu de réponse à ma question de savoir comment ils arrivaient à ce résultat).

01 septembre 2021

Playlist vraiment pas de 2021

Inspirés ou non par le billet précédent, voici une douzaine de titres à écouter ou réécouter...

Une chanson de BÖC qui raconte une histoire épique... En fait, une bonne partie du film Heavy Metal.  Mais vu la courte durée du titre, ça la foutait un peu mal, et elle n'a donc pas été retenue dans la B.O.

 

 Claire, Ô Claire, tellement belle, en dépit de cette cicatrice que tu planquais si bien.

Nostalgie made in Belgium.



"You can't play heavy metal with synthesizers" (Bruce Dickinson)

Même pas les nuits de pluie...


Heureusement, il y a celles et ceux qui font encore ça façon old-(girl)school



Et encore plus old-school...


Un peu de rock FM ?

Everything you do...


Everything I do...


Et, en conclusion, Laurent, y'a du vent, garde tes lunettes